Rechercher tous les textes et images des archives du National:

powered by FreeFind
------------------------------------------------
Le National reconnaît et encourage la réplique

** Avant d'envoyer votre réplique, veuillez lire attentivement les conditions plus bas: **

Les médias du Québec ou de la France considèrent souvent la réplique comme un privilège qu'il faut utiliser et certainement encourager si nous voulons permettre tous les impliqués dans un dossier d'ajouter au sujet traité. Mais est-ce que cette réplique est un droit?

Le Conseil de Presse du Québec de mme que la plupart des organisations professionnelles de journalistes considèrent que la réplique n'est pas un droit mais un privilège et qu'il n'existe en soi aucun "droit de réplique" automatique. L'attention que décide de porter un journaliste ou un organe d'information un sujet particulier relève de leur jugement rédactionnel. Le choix et l'importance du sujet, de mme que la faon de le traiter leur appartiennent en propre., ... le Conseil rappelle, tel qu'il l'a affirmé depuis plusieurs années, que la décision d'accorder un droit de réplique et de publier celle-ci appartient aux médias. Ces derniers sont seuls juges en la matière. (CPQ)

Cela dit, dans toute information destinée au public, il est toujours possible qu'il puisse exister une erreur ou une omission pouvant changer la finalité du dossier ou de l'article présenté aux lecteurs. Mme si la réplique ne comportait que l'expression de l'avis des personnes impliquées, elle demeure pertinente. L'accès un privilège de réplique permet pour les impliqués dans un dossier, de pouvoir faire des ajouts ou de corriger des omissions qui peuvent certainement bénéficier aux lecteurs. Toutefois, nous considérons que ces répliques doivent respecter certains critères que nous détaillons ici:

1- La réplique doit contenir des faits ou des ajouts démontrables par des preuves et ces preuves doivent accompagner la réplique afin que le journaliste ou le média puissent vérifier l'authenticité de ces informations avant de les publier.

2- La réplique ne doit pas servir nier des faits, mais bien compléter l'information.

3- L'auteur de la réplique est tenu de prouver ses informations.

4- Une réplique soumise au média peut faire l'objet d'un commentaire additionnel de la part de la rédaction ou du journaliste l'origine de l'article.

5- Toute réplique doit concerner un dossier spécifique et doit tre signée et comporter les coordonnés de l'auteur.

6- Le média se réserve le droit de refuser de publier une réplique si elle n'était pas pertinente ou n'apportait aucun fait qui permettrait une meilleure compréhension du sujet traité.

POUR FORMULER VOTRE RÉPLIQUE À UN DOSSIER

 

Pour des médias plus intelligents

Ste-Marie-St-Jacques en élection

Revitalisation des façades du Village, des programmes d'aide existent

Obtenez le remboursement de vos dommages face aux nids de poule

50% du contenu éditorial orienté vers les nouvelles brèves locales et internationales

Lire l'édition actuelle du Point (39) 1 à 24 et 25 à 48

Édition 38. Pages 1 à 24 et 25 à 48

Édition 37 pages 1 à 24 et pages 25 à 48

Édition 36 pages 1 à 32 et 33 à 64

Édition 35 pages 1 à 32 et 33 à 64

Édition 34 pages 1 à 32 et 33 à 64