Par Le National
© Roger-Luc Chayer / Le National


Communiqué - Élections françaises

Jacky MAJDA Paris, le 29 janvier 2002 9, rue Riquet Bat D – Appt 154 75019 PARIS Tél : 06 17 12 78 04 Jackyma@caramail.com http://www.multimania.com/majda2002

Jacky Majda

A l'attention du National

Cette année électorale promet de beaux coups médiatiques pour Lionel Jospin et Jacques Chirac. Une fois de plus, démonstration sera faite que le renouvellement de nos élites ne s'opère pas et que le débat politique s'attache à des personnes, leurs ambitions, plutôt qu'à des idées.

Je me présenterai dans la 1ère circonscription de Paris (I, II, III, IVè arrondissements) aux législatives pour y remédier. Faisant cela, j'ai décidé de ne pas attendre sagement mon tour et de porter les idées auxquelles je crois. Des valeurs de liberté - économique et sociétale, conjuguées à un humanisme très prégnant. Je plaide pour un Etat moderne, efficace, respectueux de l'argent des contribuables. Un Etat qui se consacre à ses missions d'excellence : la sécurité, la santé, l'éducation, l'harmonie des territoires. Un Etat présent pour défendre la sécurité de tous en tout lieu.

Je suis favorable à des baisses d'impôts et de charges, afin de permettre aux entreprises et aux ménages d'acheter sans contrainte et de créer plus de richesse et d'emplois. Je m'engage à améliorer la qualité de vie des Parisiens : plus de crèches, de sites piétons, d'espaces verts, de solidarité entre les quartiers et les générations.

Ma candidature pourra insuffler un air nouveau au débat. Les femmes doivent définitivement conquérir les instances de direction ; aussi je propose d'étendre la parité aux structures intercommunales, aux exécutifs des communes (adjoints au maire), départements et régions (vice présidences). Les couples homosexuels doivent pouvoir signer un Pacs en mairie et bénéficier des mêmes droits et devoirs que les personnes mariées (notamment l'imposition commune dès la 1ère année).

Je m'engage à lutter contre toutes le discriminations comme celles fondées sur la couleur de la peau ou l'orientation sexuelle. Les élus mis en examen devront nécessairement démissionner de leurs mandats électifs et ceux qui ont été condamnés pour corruption et abus de biens sociaux seront inéligibles à vie.

Jacky MAJDA Conseiller Municipal de Bihucourt (62)

Le privilège de réplique