Par Le National
© Roger-Luc Chayer / Le National


L'International Lesbian and Gay Association souhaite faire un correctif auprès de l'ONU

Dans un article du National, publié la semaine dernière, nous parlions d'une décision de l'Organisation mondiale des National-Unies qui ne souhaitait pas reconnaître l'ILGA sans pour autant rendre cette décision permanente. Or, Madame Claudine Ouellet, Directrice générale de la Coalition des Gais et Lesbiennes du Québec, qui représentait justement l'ILGA à l'ONU, souhaitait ajouter les commentaires suivants:

«Une erreur dans la présentation de l'ILGA auprès du comité de l'ONU pour les organisations non gouvernementales a pu induire une certaine confusion que l'ILGA souhaite clarifier. Claudine Ouellet, représentante de l'ILGA et avocate réputée des droits humains au Québec réaffirme que l'organisation supporte l'âge de consentement de chaque pays et s'assurera que l'âge pour les homosexuels et les non homosexuels soit le même quant aux relations sexuelles. L'organisation ne milite toutefois pas pour un même âge de consentement pour chaque pays.»

On se souveindra que le comité de l'ONU avait décidé de ne pas reconnaître l'ILGA pour le moment et certains membres se questionnaient sur la question de l'âge de consentement pour le sexe chez les jeunes. Certains croyaient que l'ILGA appuyait l'âge de 18 ans pour tous les pays. Merci à me Ouellet de nous confier la diffusion du correctif.

Coalition gaie et lesbienne du Québec - ILGA-NA 3, Passage du Chien-D'Or c.p. 9 Québec, Qc G1R 4M8 courriel : cglq@videotron.ca Téléphone : 418-836-6066 Télécopie : 418-836-5082

Le privilége de réplique