Le Conseil de Presse Gai du Québec
C.P. 172, Succ. Rosemont
Montréal, Québec
H1X 3B7
Téléphone´Fax: (514) 728-6436         Courriel: cpgq@yahoo.com
http://www.lenational.qc.ca/cpgq.html
 

Montréal, le 30 janvier 2000

OBJET: Plainte du CPGQ contre la station de radio CKOI-FM.

COMMUNIQUÉ

Lors de son assemblée régulière du 27 janvier 2000, le Conseil de Presse Gai du Québec a étudié une plainte contre la station de radio FM montréalaise CKOI suite à la diffusion sur ses ondes d'une chanson vexatoire et humiliante pour la communauté gaie dans son ensemble.

Dans sa plainte, le Conseil considère que la chanson 'les fifis sont fins" du groupe "Crampe en masse" composé de Messieurs Ghislain Dufresne et Mathieu Gratton comporte des mots et des clichés qui ne correspondent pas à la réalité gaie et que les auteurs de même que la station de radio sont responsables de la diffusion de matériel visant à humilier une minorité reconnue.

Le 22 novembre 1999, la direction des programmes à CKOI était informée de l'existence de cette plainte et était invitée à nous expliquer sa position en nous donnant sa version des faits mais à ce jour, nous n'avons pas reçu la collaboration de la station ni des auteurs de la chanson.

RECEVABILITÉ
Le Conseil a d'abord statué sur la recevabilité de la plainte puisqu'au moment d'étudier le dossier, le Conseil ne possédait que quelques témoignages sans bande sonore ni texte de la chanson.

Lors du vote, le Conseil a décidé à l'unanimité et de façon exceptionnelle, de suspendre l'étude du dossier et d'en informer les responsables de la station CKOI en leur demandant à nouveau leur collaboration:

Les commentaires du Conseil se résument ainsi:

´ Quant à la plainte, le Conseil demande au secrétaire de tout tenter pour obtenir une copie de la chanson ou, du moins, des paroles;
´ Quant à la collaboration de CKOI, le Conseil demande au secrétaire d'envoyer une copie de la présente à CKOI en les invitant à nouveau à collaborer à l'étude du dossier et à ne pas oublier que la Communauté gaie pourrait bénéficier de cette collaboration.
´ Quant à la suite à donner à ce dossier, le Conseil demande au secrétaire de placer cette plainte pour étude à la prochaine réunion du CPGQ;

Le Conseil, devant l'ensemble du dossier, a décidé à l'unanimité, DE SUSPENDRE l'étude du dossier.

Si une partie à ce dossier souhaite faire appel de la décision en soumettant de nouveaux documents susceptibles de changer la décision, l'appel, accompagné des documents pertinents, doit arriver aux bureaux du CPGQ dans les 14 jours de la présente.

Pour connaître le mandat du Conseil de Presse Gai du Québec et nos procédures en général, nous vous invitons à visiter notre site web au: http://www.lenational.qc.ca/cpgq.html

-30-